Lifestyle

Un jour, J’irai à New York avec toi #2

– Faire son passeport –

Le passeport, condition sine qua non pour partir à New York. L’occasion de prendre conscience que sans lui, je ne pouvais pas partir du jour au lendemain sur un coup de tête.

Je découvrais que nous n’étions finalement pas si libre que ça. Aussi, et pour réaliser mon rêve New Yorkais, j’avais décidé de prendre mon destin en main. Mais attention, pas n’importe quel passeport, un passeport biométrique !

Heureusement, face à l’inconnu administratif, il existe internet pour tout renseignement, (je vous laisse le soin de consulter ce site officiel : le site officiel du ministère de l’intérieur ).

Il me fallait donc prendre rendez-vous avec la mairie pour obtenir mon précieux sésame. Vendredi après-midi, armée d’un crayon de papier et ma plus belle voix, j’appelais les mairies environnantes, espérant que cela ne prendrait pas huit semaines.

Premier appel, charmant jeune homme prêt à me fixer un rendez-vous après 17h un mois plus tard…jusqu’à ce que j’affirme au détour de la conversation que je n’habitais pas la commune qui était frontalière de mon lieu de travail…Raté ! L’horaire était réservé aux habitants de la commune et mon âpre négociation n’en fit rien.

Ajouté à cela un raté d’internet, j’appelais ma mairie pour prendre rendez-vous…dans deux mois…ou de faire la queue, ailleurs. Craignant de ne pas avoir le document à temps, je rappelais la mairie limitrophe de mon emploi ! J’espérais pouvoir faire l’aller-retour ! Manque de chance, l’homme au téléphone n’était plus du tout celui charmant ! Après quelques échanges expliquant que je ne pouvais pas aller dans ma mairie, bingo, j’obtenais un rendez-vous deux semaines plus tard à 15h…Une sympathique négociation avec mon responsable…qui m’imposa évidemment de rattraper les deux heures dans la semaine…Dur dur mais j’avais l’important rendez-vous.

Jour J, mes papiers étaient prêts et j’avais retrouvé des photos d’identité faite quelques mois auparavant. Photos que j’avais montré à ma coloc’ qui m’affirma que j’étais trop maquillée dessus.

Anxieuse toute la matinée, je filais entre midi et deux en toute hâte à 15 min à pied de mon travail à un photomaton, prenant bien soin de respecter au maximum les consignes de photos officielles (ce que je ne respecte jamais car je les trouve trop moche).

Arrivée en avance, pas de queue à faire, l’avantage du rendez-vous ! En un peu plus d’une demie-heure, ma demande était enregistrée et la jeune femme me confirma que j’avais bien fais de changer mes photos.

Vingt jours plus tard, mon passeport était prêt et je ne vous cache pas ma joie lorsqu’il fallu aller le chercher !

Mon conseil : s’y prendre en avance et bien vous renseigner auprès des diverses mairies, surtout refuser de faire la queue et bien prendre soin d’avoir tous les papiers !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply